Succès de la conférence

Le samedi 2 mars a eu lieu à Arandon la conférence sur la « RETIRADA », organisée par notre association.

Jean-Pierre Legendre, archéologue-historien, nous a plongé pendant plus d’une heure trente dans ce moment d’histoire si souvent méconnu et occulté. Son analyse s’appuyant sur des illustrations, des photographies et récits d’époques, a fortement intéressé et impliqué le public.

Près de 130 personnes sont venues profiter des éclairages de J.P. Legendre, et nombre d’entre elles ont tenu à participer en multipliant les questions à notre conférencier. C’est une belle réussite pour notre association.

L’implication et l’intérêt du public dans nos actions nous poussent à continuer à faire partager la connaissance patrimoniale de ce riche territoire de l’Isle Crémieu.

Conférence le 2 mars 2019

Fin janvier 1939, la Guerre d’Espagne prend fin. En deux semaines, près de 500000 militaires et civils vont traverser les cols pyrénéens, notamment le Perthus, pour fuir les armées fascistes.

L’Etat français, dépassé par l’ampleur de cette Retirada, va voir avec méfiance l’arrivée massive de ces réfugiés considérés comme suspects et dangereux.

Après les avoir parqués en urgence au plus près de la frontière, l’administration les répartira, pour les isoler de la population, dans des camps créés spécialement à l’intérieur du pays, notamment en Isère.

L’ancienne fonderie Vialle, à Arandon, sera ainsi sommairement réaménagée pour recevoir, à la fin de l’été 1939, près de 1300 internés dans des conditions sanitaires déplorables. Après le départ des espagnols, pour la plupart renvoyés en Espagne, ce camp sera ensuite réutilisé jusqu’en mars 1940 pour emprisonner des antifascistes juifs allemands et autrichiens.

A l’heure où en disparaissent les derniers témoins, l’archéologue J.-P. Legendre présentera leur parcours en confrontant les restes matériels, armes ou objets de la vie quotidienne et les étapes successives de leur détention. Parmi ceux-ci, sera particulièrement évoqué le camp d’Arandon, un des sites les mieux conservés de ce patrimoine méconnu en cours de destruction.

C’est parti pour le Jardin Antique!

Suite au piquetage à la fin du printemps, nous avons attendu la fin des fouilles d’août et les Journées du Patrimoine pour débuter les travaux.

Après un important débroussaillage, le terrassement a débuté. En parallèle, il a fallu aussi trier les différents matériaux trouvés au cours de ces travaux. Galets, morceaux de tuiles, et autres ont été récupérés afin de créer les allées du futur jardin.

Anafi 1.1.0

Au fil des semaines vous pourrez vous rendre compte de l’avancée de la création du jardin.   Avant travaux

travaux jardin1
Travaux 3
Travaux 2

Pendant les travaux

Anafi 1.2.1

Après le terrassement.

Des journées du patrimoine riches en partages

La fréquentation du site a été exceptionnelle au cours de ces journées du patrimoine. Plus de 400 personnes sont venues profiter des visites guidées ,des ateliers et… de la taverne! Certaines, même, sont venues de départements éloignés.

Ces journées ont été riches en rencontres.

Les bénévoles et archéologues présents vous remercient d’avoir partager avec eux ces moments de culture et de découvertes artistiques d’inspiration romaine et médiévale. L’intérêt qui a été porté par les visiteurs de tous âges leur a fait chaud cœur.

Les mosaïques réalisées au cours de l’atelier seront bientôt présentées sur le site. Nous vous remercions de votre patience.